GOGOGO : l’événement qui place 2022 sur de bons rails

(© Cie Folle de Parole, crédit photo : Mathieu Geser)

C’est devenu presque une tradition, GO GO GO invitera son public du 13 au 15 janvier dans les locaux de Maison des Arts du Grütli pour y présenter spectacles et performances contemporaines. EPIC vous présente quelques-unes des festivités prévues…

L’avant-gardisme sera au rendez-vous en ce début de mois de janvier. La manifestation pluridisciplinaire GO GO GO revient pour une nouvelle édition avec comme mots d’ordre “expérimentation” et “défrichage”. Les Genevois·e·x·s sont invité·e·x·s à assouvir leur curiosité lors de trois jours boulimiques et terriblement innovateurs en matière de créativité. Comme lors des précédentes éditions, le public pourra déambuler à sa guise pour découvrir dans les recoins du bâtiment de la rue du Général-Dufour de nombreuses propositions inédites.

Au total, ce sont près de 20 créations qui seront exposées dans le cadre de GO GO GO sous forme de spectacles, performances et concerts, et qui se tiendront durant trois jours. L’événement – gratuit – a pour but de présenter la scène contemporaine portée par des artistes d’ici et d’ailleurs. Les thèmes abordés dans le cadre des propositions sont divers : on parlera d’identité, de migration, de réalité virtuelle ou encore de spiritualité.

Nombreux sont les évènements dans lesquels la danse prendra une place centrale. On notera notamment le spectacle DOS, par Delgado Fuchs, dans lequel les mouvements des deux chorégraphes questionnent les vulnérabilités des corps, leurs points de rencontre et leurs dissonances dans une prose physique parfois maladroite, parfois accordée. La proposition More and More de l’artiste Hector Thami Manekehla vise quant à elle à se souvenir des êtres chers grâce à la danse pour un spectacle qui allie avec succès mémoire, spiritualité et émotions.

Le public aura également l’occasion de s’impliquer pleinement dans certaines propositions. C’est le cas par exemple du projet L’approbation des chienx, de Davide-Christelle Sanvee, qui permettra au public de discuter, dans un cadre intimiste, avec plusieurs performeuses sur les coiffures africaines et les identités qu’elles transportent. Il en va de même avec l’installation performative Sous le ciel de mille ans, qui exigera des passant·e·x·s de prendre leur temps afin de développer leur esprit imaginatif.

Le programme complet de ce « marathon des arts vivants » est disponible sur le site de l’événement. Horaires : jeudi 13 janvier dès 17h / vendredi 14 dès 16h et samedi 15 dès 11h.

Tags sur cette publication
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.