GO GO GO se réinvente en ligne

Crédits : GO GO GO

Cette semaine, l’événement GO GO GO prend ses aises dans la Maison des Arts du Grütli, mais également en ligne. On aura donc droit à des live streaming en plus de performances et représentations sur place au Grütli. Mais comment adapter un spectacle sans public ou avec un tout petit peu de public ? Et surtout comment, en tant qu’artiste, garder l’envie de créer quand on ne peut partager son œuvre qu’à distance ? Eléments de réponses avec trois artistes qui se produiront au GO GO GO : Aurore Jecker, Antoine Zivelonghi et Joël Hefti.

Autoshow, de Antoine Zivelonghi et Joël Hefti, et Helene W. d’Aurore Jecker, sont deux projets qui seront présentés virtuellement cette semaine lors de l’événement GO GO GO. Deux projets qui ont dû être profondément repensés à cause des restrictions liées au coronavirus édictées dans toute la Suisse. Pas facile donc pour les comédien·ne·s, metteur·euse·s en scène et autres acteurs et actrices du monde du théâtre de garder la motivation pour continuer à créer des œuvres sans pouvoir les confronter directement à leurs publics. Avec l’interdiction de rassemblement de plus de cinq personnes, et donc l’interdiction d’avoir un public face à soi, c’est l’essence même du lien entre les spectateur·trice·s et les comédien·ne·s – et plus largement du lien spectateur·trice·s et le monde du théâtre – qui est absente.

Cette crise sanitaire place donc les artistes du théâtre face à un dilemme : faut-il se résigner à faire une pause dans ses activités et mettre à profit ces jours creux pour s’entraîner seul·e ou écrire un nouveau texte ? Ou vaut-il mieux persévérer et faire « avec les moyens du bord », quitte à s’aventurer sur d’autres terres théâtrales non-explorées ?

Adapter son projet

Antoine Zivelhongi et Joël Hefti, producteurs et comédiens respectivement biennois et genevois, ont justement décidé de sauter le pas en adaptant pour un format en ligne leur création Autoshow. « Notre pièce s’inscrit dans le projet Impact, qui est une recherche sur la thématique de la manipulation, que cela soit la manipulation de l’individu ou des foules », explique Antoine. Dans sa version présentielle, le spectacle prévoyait de mettre à disposition du public une « boîte à outils d’effets » (avec de la musique, de la lumière, etc.) que ce dernier pouvait déclencher à sa guise en cours de spectacle. « Chaque action d’un·e spectateur·trice en entraînant une autre, on ne parvient plus à savoir qui manipule qui », raconte Joël. Mais avec la situation actuelle et les contretemps, les deux artistes ont dû revoir leur copie. Pour sa version adaptée, la pièce se transforme alors en un jeu, qui permet à six personnes en ligne de manipuler, depuis chez elles, six avatars/comédien·ne·s se trouvant sur scène au Grütli.

Au cours des trois dernières années, Aurore Jecker avait quant à elle l’habitude de jouer sa pièce Helen W. face à un véritable public. Cette pièce, qui retrace les pérégrinations d’une protagoniste à la recherche d’une certaine Helen W., n’avait évidemment pas été pensée pour être jouée en ligne. Néanmoins, une fois que l’occasion s’est présentée, Aurore n’a pas hésité longtemps pour adapter sa pièce : « J’avais déjà imaginé présenter la pièce sous d’autres formes, comme dans un salon par exemple, donc je me suis dit que c’était l’occasion de tenter quelque chose », raconte-t-elle. « Il y a un côté plutôt excitant à explorer ce spectacle sous cette nouvelle forme, et je me dis que si cela marche bien et qu’il y a de nouveau un semi-confinement, je pourrai réitérer l’expérience ».

Conserver la motivation

Bien que Joël ait connu quelques réticences à adapter Autoshow en ligne, il reconnaît la nécessiter de proposer au public une certaine forme de théâtre, même si cela passe par le virtuel : « J’avais la crainte de mettre le pied dans quelque chose qui allait mettre à mal le théâtre que l’on connaît, et progressivement nous tuer… Mais au final, nous avons trouvé important de continuer à faire ce que l’on faisait et de ne pas s’arrêter à cause de la situation actuelle ». Son compère Antoine abonde en ce sens : « C’est vital pour nous mais aussi pour la société de maintenir la culture et d’offrir grâce au théâtre des échappatoires au public. » Une décision qui a su remotiver les deux comédiens, qui ont retrouvé le sourire en même temps que la scène lors des premières répétitions. « Cela nous a fait beaucoup de bien de nous remettre à travailler ensemble, de nous retrouver la scène du Grüli et sa superbe équipe et de voir que les acteurs et actrices du monde du théâtre sont encore là ! »

Il revient désormais au public de répondre présent, même en ligne, pour juger des représentations qui auront lieu dans le cadre de GO GO GO ! Helen W. sera joué le jeudi 14 janvier à 19h tandis que Autoshow sera représenté le jeudi 14 janvier à 19h et 22h, vendredi 15 à 19h et 22h et samedi 16 à 17h et 20h. Pour rappel, l’événement est gratuit mais les réservations sont nécessaires pour certains spectacles. GO GO GO c’est du 14 au 16 janvier 2021 au Grütli et toutes les infos nécessaires sont à retrouver sur leur site !

Tags sur cette publication
, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.