Scène Grime au Zoo, la London Underground à l’honneur

Malki en plein mix lors des 25 ans de l'Usine à Genève

Malgré la récente et malheureuse fermeture de la monumentale Fabric, la scène musicale alternative londonienne sera plus que jamais présente ce samedi 10 septembre à Genève. C’est le Zoo qui accueillera un collectif de DJ’s au style Grime, Trap ou plus généralement Hip-hop. Ce sera ainsi l’occasion de découvrir notamment Malki, un jeune DJ originaire de Genève désormais basé à Bristol, qui nous partage quelques détails en vue de se mettre en jambe pour cette soirée.

Pour commencer, qui es-tu ? Arrives-tu à vivre de ta musique actuellement et si non que fais-tu dans la vie ?

Je suis Malki, j’ai 24 ans, j’habite à Bristol et je viens de Genève. Je suis DJ et producteur principalement Dubstep, Grime et Footwork. Je fais partie des collectifs Deep Fuzz, Tomorrow is Today et Rollin’. Pour le moment je ne vis pas de la musique du coup je travaille à Ikea.

Quel est ton background musical et comment en es-tu arrivé à faire ce que tu fais en termes de musique aujourd’hui ?

J’ai commencé la musique vers l’âge de 14 ans en jouant de la guitare. Je jouais dans un groupe punk avec des amis. J’ai découvert Ableton Live en cherchant un programme de boîte à rythme. Vers l’âge de 17 ans, un ami m’a fait découvrir le Dubstep à travers les soirées au Zoo et les CD mix Dubstep Allstars. Je crois que c’est en voyant Joker au zoo que je me suis vraiment décidé à me mettre au mix.

Comment définirais-tu ton style musical ?

Un mélange entre Dubstep, Techno, Grime Footwork et Jungle. En général je parle de « bass music ».

Si tu devais l’expliquer à ceux qui ne connaissent pas, qu’est-ce que le Grime ?

Le Grime est un genre de musique électronique qui vient du sud et de l’Est de Londres principalement, et qui date du début des années 2000. À cette époque le UK Garage et la Jungle commencent à faire de plus en plus la part belle aux MCs/rappeurs. Les productions de UK Garage s’assombrissent avec de plus en plus d’influences Jungle, Hip-hop et Drum and Bass.

Peu à peu le Grime naît avec notamment les productions de Wiley et ses flows spécifiques au tempo 140 bpm.

Où as-tu déjà mixé ?

A Genève j’ai mixé au Zoo, à la Gravière, au Rez de l’Usine, Makhno, Motel Campo. Mais aussi dans des parcs, à des raves, à la cave électro, au Pachinko, à la Central Station, à la Parfumerie et j’en oublie… Après j’ai aussi mixé à Zurich deux fois, à Neuchâtel plusieurs fois, à Bienne, à Bulle, à la Chaux-de-fonds… En ce qui concerne l’étranger je suis allé en Italie vers Bari, et ensuite évidemment à Londres et à Bristol.

Tu vis entre Bristol et Genève, que t’apportent ces deux villes en termes d’inspiration musicale ?

Bristol est une ville hallucinante au niveau de la musique; c’est une ville d’environ la taille de Genève mais avec au moins deux fois plus de clubs, de salles de concerts et de musiciens. Il y a des événements tous les jours et les gens sont ouverts d’esprit, donc on en rencontre vite qui ont les mêmes goûts musicaux.

Quant à Genève, elle m’a beaucoup inspiré toute ma vie grâce aux amis et aux connaissances avec qui j’ai échangé. Le fait de jouer avec beaucoup de mes héros grâce notamment au Zoo m’a énormément inspiré. Et l’époque des squats que je n’ai connu que trop peu du fait de mon âge était incroyable au niveau culturel également !

Où te vois-tu dans 10 ans musicalement parlant ?

J’espère que le label « Cosmic Microrave » qu’on a créé avec Septentrio fera beaucoup de releases et parallèlement j’espère pouvoir vivre uniquement de la musique un jour !

Comment se porte la scène Grime ou plus généralement Hip Hop à Genève ?

La scène Hip-hop à Genève a beaucoup de liens avec le Rap français et américain et n’a pas trop de rapport avec le Grime, mais elle se porte de mieux en mieux, du moins j’en ai l’impression !

Quant au Grime, en Suisse il y a de plus en plus de DJ’s qui mixent du Grime et il y a de plus en plus de soirées. Je pense que la musique en Suisse se porte de mieux en mieux -même s’il manque encore des espaces pour soirées ou concerts – tous genre confondus, il y a de plus en plus de groupes, DJ’s et producteurs de qualité qui arrivent à s’exporter et même parfois à en vivre.

Des artistes ou tracks à nous conseiller pour se mettre dans le bain de la soirée de samedi ?

Pour terminer, en quelques mots, essaye de nous motiver à aller te voir mixer toi et tes potes  Elijah & Skilliam, Champion et  Blaise Deville !

Ça va être ouf crois-moi rho’ ! Trus’ me it’s gonna be mad fam!

https://soundcloud.com/malki

https://www.facebook.com/events/1119962434740977/

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *