Black Movie : La sélection d’EPIC !

Pour sa 19e édition, le Festival international de films indépendants revient dès le 19 janvier 2018 pour nous proposer plus de septante films, des débats et des soirées au Xanadu. Un programme riche et pour tous les goûts, EPIC vous propose ses coups de cœur.

Le festival est réparti en plusieurs thématiques, dont « Mauvais genre 2018/ Mauvais genre retroqueer 18+ » qui propose des films sur la sexualité, brute ou poétique comme avec le film « un año sin amor » (Argentine, 2005) de Anahí Berneri. On y découvre l’histoire d’un jeune homosexuel nous livrant ses relations amoureuses, vécues dans un univers SM. Un film d’une grande sensibilité, à découvrir le 21 janvier au Spoutnik et le 23 au Grütli Langlois. La bande annonce est ici !

Le second coup de cœur de cette édition du Black Movie va pour le thriller « Ajji » de Devashish Makhija, nous montrant la vengeance d’une grand-mère face au viol de sa petite fille en Inde. Une problématique actuelle livrée dans une esthétique colorée, mais sans filtre, flirtant avec le gore. Diffusé au Grütli Langlois le 21 et 27 janvier, et au Spoutnik le 28.

Nous continuons le voyage en Amérique Latine. Pour la première fois en Suisse, retrouvez le film « Don’t Swallow My Heart, Alligator Girl! » par Felipe Bragança, qui sera diffusé au Grütli Langlois le samedi 20 et lundi 22, ainsi que le dimanche 21 au Cinélux. Un film nous racontant l’histoire d’amour entre Joca et une jeune fille, dans une atmosphère lourde et énigmatique. La bande annonce est ici.

La vengeance sera un des thèmes principaux de cette 19e édition avec la sélection « SYMPATHY FOR MR. VENGEANCE » proposant 8 films sur cette thématique. Le film « Spoor » d’Agnieszka Holland adapte le roman d’Olga Tokarczuk, nous dévoilant le personnage de Janina, femme forte et farfelue qui se bat contre la violence faite aux animaux. Des images d’une nature mystérieuse, naturelle, où la trace de l’homme semble être de trop.

La section dédiée aux enfants a toujours une place de choix dans cette nouvelle édition. Le Petit Black Movie propose 44 films provenant d’horizons variés ainsi que des ateliers pour les petits. Une des propositions de cette section porte sur les « Fables animalistes », où l’on suit des animaux dotés de sensibilité luttant face aux humains, à découvrir au Grütli Langlois le 20, 21,24 et 27 janvier. On pourra notamment y découvrir le court métrage «We’re Human, After All » de Jan Míka dont voici la bande annonce.

Le public sera servi en termes de courts métrages ! « MeTube 2: August Sings Carmina Burana » de Daniel Moshel fait partie de la section « Mauvais genre 2018 ». Six minutes d’humour décalé, déjanté, à voir absolument le 21 et 27 janvier au Spoutnik

En continuant notre voyage à travers l’Asie, Shuttle Life est une production malaisienne de Tan Seng Kiat. On y voit l’histoire de Qiang, démuni face à sa vie familiale, miroir d’une société clivée entre très riches et très pauvres. Les inégalités, les relations familiales rythment la vie de ce personnage, interprété par la pop star Jack Tan dans le rôle principal.

Partez à la rencontre de Tuesday, Amanda et Barbie,  travaillant comme masseuses à Manille, et vivant au rythme de l’amour et du trafic de narcotiques. Un voyage proposé par le réalisateur Gerardo Calagui, qui sera présent les trois soirs de diffusion de son film « Those Long Haired Nights », projeté au Cinélux le 26, 27 et 28 janvier.

Enfin, le mélo dramatique Pin Cushion raconte l’histoire fusionnelle entre une mère et sa fille, en plein déboires personnels. Un film de Deborah Haywood, dont l’esthétique vive et pop contraste avec le drame de l’histoire… Projection unique au Grütli Simon le 26 janvier à 17h. Bande annonce non disponible, mais croyez-nous sur parole, l’histoire poignante et passionnelle d’une mère à sa fille vaut le coup d’œil.

Mais aussi…

Le festival propose cette année des Nuits blanches au Xanadu avec des soirées House et Trap, éléctro mais aussi une soirée organisée avec l’association 360°. Une programmation avec des artistes émergents proposant de nombreux styles différents, ainsi que la découverte du lieu central éphémère Xanadu, accueillant la radio du festival Black FM. Découvrez les différentes tables ronde, les ateliers, et le reste de la programmation ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *