Diffraction sur l’arc lémanique avec Eddie A.

Après quatre ans relativement silencieux, Eddie A. revient avec un nouvel album, disponible dès le 13 décembre. Rencontre avec Eddie Allamand, qui nous parle de ce quatrième opus « Quiet Understanding » et du label Diffract Records.

Pochette du dernier album ‘quiet understanding’

« Quiet Understanding » est dans la même lignée que ses précédents albums : musique d’ambiance, inspirationelle et uniquement instrumentale. Un album qui signe le retour de l’artiste après quelques années très discrètes, dont un an en Californie, qui l’a beaucoup influencé « Je me suis beaucoup inspiré de ce voyage pour cet album, j’essaie de retranscrire instrumentalement les émotions ou les souvenirs que j’ai eu là-bas. Je n’ai pas forcément envie de donner une direction pour chaque son, c’est assez libre d’interprétation. » explique Eddie. Des sons composés juste après son retour des États-Unis (mai 2014) avec des influences différentes comme Bonobo, The Cancel, Emancipator ou encore Moby « J’aime quand les sons électroniques prennent vie, c’est tellement froid à la base ! »

La musique d’Eddie n’est pas faite pour les clubs, c’est une musique qui accompagne, avec des sonorités lounge et Downtempo. Pas de parole, ou de voix en général, qui laisse la possibilité aux gens d’échanger et de discuter et surtout interpréter. « Ma musique passe bien quand t’es posé ou en trajet, seul ou accompagné » raconte Eddie « j’ai remarqué ça en mixant dans des bars : ça alterne entre dance et discussions spontanées tout en écoutant la musique, tu vois que ça crée une ambiance, qui amène les gens dans diverses énergies ».

Une ambiance aussi présente dans ces trois précédents albums : From Heart To Space (2011), In The Middle Of Everything (2012), Moving Fast (2013), et dans ses dj sets comme ceux joués au Zoo, au Docks de Lausanne ou encore cet été au Festival Week-End au Bord de L’Eau à Sierre. Des dates importantes pour le musicien, mais qui s’intéresse actuellement plus à la production « Mon premier but c’est vraiment de produire et sortir des nouvelles musiques. Les DJ sets, c’est cool d’en faire de temps en temps quand t’arrives avec pleins de nouveaux sons à partager dans ta playlist mais je ne me vois pas faire ça tous les weekends » raconte le jeune homme. Pas de lives jusqu’à maintenant, un jour peut-être !

Le logo du label Diffract Records.

Une envie de production qui l’a décidé à lancer l’été dernier le label Diffract Records, qui compte en plus de son propre projet, le duo genevo-bruxellois Gellivan et Pierre Citron. Un nouveau label, qui aimerait viser 5-6 artistes et projets pour 2018. « Ce label c’est vraiment le moyen d’offrir aux gens des opportunités et de créer une petite communauté partageant des univers qui se diffractent. Il manque un peu d’événements et de lieux où on peut écouter de la musique downtempo dans un contexte simple et festif » ajoute le producteur. Le label ne se concentre pas dans un genre mais plutôt dans une manière de présenter les choses, ayant tout de même une affection particulière pour le trip-hop, l’abstract et la lounge. Diffract Records promet de jolies surprises, avec des clips et des vinyles pour chaque projet. Des styles variés mais toujours étonnants, à découvrir tout au long de 2018.

Une volonté d’intéresser, d’interpeller et d’éveiller la curiosité « En plus de respecter les exigences de qualité des audiophiles, j’ai pour but de m’immiscer discretement pour pousser le public mainstream à s’intéresser à des choses moins commerciales et non-formatées. Le label est ouvert aux mecs qui enregistrent dans leur chambre et qui auraient besoins de structure ou d’aide. Ou tout simplement ceux qui veulent se concentrer uniquement à la prod ! » ajoute Eddy.  Un nouveau label et un nouvel album, différent de ce qui existe déjà dans l’arc lémanique, et qui saura accompagner et réchauffer les esprits en ce mois de décembre.

Nouvel album : http://quiet.diffractrecords.com/

Eddie A :

http://eddieamusic.com/http://facebook.com/eddieallamand
http://soundcloud.com/eddieallamandhttp://twitter.com/eddieallamand

Diffract Records :

http://diffractrecords.com/http://facebook.com/diffractrecords
http://soundcloud.com/diffractrecordshttp://twitter.com/diffractrecords

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.