Everybody’s perfect, Geneva International Queer Festival, cinquième édition

Graphisme : Jordan Metcalf

Le Geneva international queer film festival débute ce vendredi 12 octobre pour sa cinquième édition et les Cinémas du Grütli seront de nouveau le lieu central de cet évènement.

En plus des séances de projection, le public pourra s’y rendre pour des conférences, des ateliers tel que The big clit show, qui sera – comme son nom l’indique –  sur le plaisir féminin, des expositions, avec notamment  Love sex sur le thème de l’homoérotisme,  du mardi 16 au dimanche 20 octobre.
Le mardi 16 octobre, la salle Michel Simon sera l’hôte de la table ronde « Vivre avec le VIH ». À l’initiative de l’association PVA-Genève (Personnes Vivant Avec), cette soirée sera l’occasion de questionner et visibiliser des réalités souvent masquées.

EPIC vous propose une sélection – évidemment non exhaustive – des  moyens et longs métrages qui vous attendent durant cet évènement.

Ni d’Ève ni d’Adam de Floriane Devigne

Peut-être aviez-vous déjà découvert ce moyen métrage lors de sa projection au festival Vision du Réel de Nyon au début du printemps. Si ce n’est pas le cas, séances de rattrapage les 14, 19 et 20 octobre pour découvrir l’histoire de 4 personnes intersexes qui partagent sans détour leur histoire et leur vécu dans notre société bien souvent binaire dans ses conceptions.
Sélection « Être dans tous ses états ».

Mario du réalisateur Suisse Marcel Gisler

Le film retrace l’histoire de Mario, prometteur joueur de football qui voit son avenir compromis à cause d’une histoire d’amour avec un de ses co-équipiers. Au-delà de la dimension amoureuse, le film traite des enjeux et de la perversion du sport, de la pression familiale et de l’abnégation. La séance du samedi 13 octobre sera suivie d’une discussion avec le réalisateur, l’acteur principal Max Hubacher (sous réserve) et Laurent Paccaud, doctorant en sociologie du sport. Sélection « Irrésistible ».

Rafiki de Wanuri Kahiu

Premier film kényan sélectionné au festival de Cannes. On découvre l’histoire de Kena et Ziki deux lycéennes qui se découvrent attirées l’une par l’autre dans un Nairobi conservateur. Le message rempli d’espoir que délivre ce teen movie aura fait couler beaucoup d’encre, notamment au Kenya, où le film s’est vu censuré d’abord, puis autorisé de diffusion ensuite, pour 7 petits jours. On retrouve ce film dans la catégorie « Faire l’histoire », taillée sur mesure.

Et si dans toute cette programmation foisonnante rien ne vous parle, sachez que le festival à plus d’un tour dans son sac et vous propose un nombre considérable d’occasion pour célébrer la diversité.
La soirée d’ouverture aura d’ailleurs lieu ce samedi chez nos amis de La Gravière, 36 MM organisée par l’association 360 Fever, elle débutera dès 22h et se poursuivra jusqu’au bout de la nuit. Retrouvez toutes les infos liées à l’évènement ici .

Pour découvrir la programmation détaillée, rendez-vous sur le site internet du festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *