Le Festival Tous Ecrans, en totale immersion visuelle et auditive

Pour la 22ème année consécutive, découvertes et talents émergents seront au rendez-vous lors du Festival Tous Ecrans, qui reprends ses aises dans la ville entre le 4 et le 12 novembre. Cette manifestation s’est imposée au fil des ans comme l’une des plus originales et novatrices en matière d’art numérique. Préparez-vous, car pendant neuf jours, l’art audiovisuel est roi à Genève !

Pendant plus d’une semaine, le public pourra explorer à sa guise les trois domaines portés par le festival : le cinéma, la télévision et le digital. En plus de la conventionnelle Maison communale de Plainpalais, la Maison des Arts du Grütli et le Cinérama Empire, le festival s’empare de la HEAD (Salle Kramer), du Forum de Meyrin (Galerie) et de la RTS (Salle Soutter). Une chose est sûre, il y en a pour tous les goûts ! Entre projections de longs et courts métrages, documentaires, séries TV, films en réalité virtuelle, soirées « Nuit Blanche » et Geneva Digital Market, les choix sont difficiles à faire !

Parmi les nombreuses compétitions internationales dans les trois domaines audiovisuels (« Compétition internationale de longs métrages », « Compétition internationale de séries TV » ou « Compétition internationale de séries web »), on observera tout particulièrement la « Compétition internationale d’œuvres en réalité virtuelle », première du genre en Suisse. Dans cette catégorie, dix œuvres encore jamais présentées au sein de nos frontières sont en lice pour le titre du « Reflet d’Or 2016 ». Les spectateurs auront l’occasion de s’immerger dans divers mondes virtuels, réalistes comme fantaisistes, en s’évadant dans une forêt multicolore, (« In the Eyes of the Animal »), en pénétrant des décors dessinés à l’encre (« Drawing Room ») ou en voyageant dans l’univers planant imaginé par Joost Joordens et Mike von Rotz, deux étudiants de l’Université d’Arts d’Utrecht (« Transition »).

« Transition », à voir en réalité virtuelle, par Joost Joordens et Mike von Rotz.

En parallèle aux projections et compétitions, se tiendra le Geneva Digital Market, ou plus simplement GDM. Cet événement comprend trois types de rencontres associant festivaliers, jeunes talents et professionnels de l’audiovisuel. Tout d’abord, avec l’organisation de tables rondes abordant, entre autres, les nouveaux défis qu’impose la réalité virtuelle aux scénaristes, le développement progressif et l’avenir des contenus à réalité virtuelle à la télévision ou encore la relation entre les télévisions de service public et la création indépendante contemporaine. De nombreuses personnalités internationales, auteurs/es, réalisateurs/trices et scénaristes spécialistes du domaine audiovisuel seront présentes lors de ces rencontres. Autre nouveauté à découvrir dans cette édition 2016, l’initiative New Digital Talents : vingt sociétés suisses et européennes, actives dans la création numérique parmi les plus innovantes du moment, viendront présenter leurs projets à d’autres spécialistes du domaine et investisseurs potentiels. Enfin, dernier volet de ce GDM, le Forum de coproduction francophone de séries web, plateforme d’échange qui a pour but « d’initier des coproductions et des collaborations dans le domaine de la série web ».

Comme ce fut le cas lors du Festival Black Movie en début d’année, cinq Nuits blanches sont proposées aux noctambules (ou ceux qui veulent prolonger l’expérience de réalité virtuelle sans pour autant porter un masque avec écran intégré). Ces soirées auront lieu dans la Tanzraum de la Maison communale de Plainpalais et exploreront les sonorités hip-hop / électro, house French touch, et même asiatiques en closing night le samedi 12 novembre.

De par sa diversité et son goût pour la nouveauté, le Festival Tout Ecrans nous régale d’avance et nous assure de passer, assis dans les salles obscures ou à plat ventre en pleine réalité virtuelle, neuf journées passionnantes !

Retrouvez la programmation complète du festival ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *