Itinérant, changeant et (presque) impromptu : rencontre avec l’Orchestre spontané

L'orchestre sous la direction d'Amata Natusion (© Orchestre Spontané)

Après deux performances réussies à la Barje et à l’Hôpital de Belle-Idée, l’Orchestre Spontané continue sa route pour s’installer à l’Usine le 28 septembre. Retour sur ce jeune projet avec les trois organisateurs : Amandine Quercia, Michel Godel et Sylvain Leutwyler.

Décloisonner l’univers bien austère de la musique classique : telle est l’ambition de ce jeune orchestre établit à Genève. Avec l’Orchestre Spontané, Amandine, Michel et Sylvain réalisent une véritable prouesse : rassembler des musicien.nes et chef.es d’orchestre, qui ne se connaissent parfois pas, pour répéter et interpréter un concert de musique classique en seulement quelques heures. « On veut jouer la musique classique selon un format et un concept différent : le concert est gratuit, il se déroule dans un lieu inhabituel et les artistes ne savent pas avec qui ils et elles joueront avant d’arriver sur les lieux », résume Sylvain, un des initiateurs du projet et bassoniste.

Le projet a officiellement vu le jour en mai 2019 avec un concert à la Barje des Sciences qui a réuni une trentaine d’artistes. Mais les origines de l’Orchestre Spontané remontent à bien plus longtemps. En 2010 déjà, Michel et Sylvain s’étaient engagés dans la création d’un orchestre de jeunes, mais le projet n’avait pas continué pour les deux étudiants après l’obtention de leur maturité. Puis, en 2015, Sylvain avait lancé à travers le Parlement des Jeunes genevois un orchestre du même type dans le cadre de l’Action 72h, un programme national du Conseil Suisse des Activités de Jeunesse visant à promouvoir l’engagement des jeunes dans divers types de projets. Là aussi le projet n’avait pas eu de suite.

Un public conquis

Parallèlement, un autre orchestre associatif de jeunes d’une autre génération s’est formé, l’Orchestre Juventutti, composé par des jeunes et destiné à un public jeune. C’est dans ce cadre qu’Amandine, membre du comité et violoniste pour l’Orchestre Juventutti, et Amanta, chef d’orchestre, ont alors pu discuter avec Sylvain et Michel de la possibilité d’organiser des concerts de musique classique « spontanés ». Après plusieurs mois d’organisation, le premier concert de l’Orchestre Spontané s’est tenu à la Barje des Sciences et a rapidement conquis musicien.es et public qui y ont participé.

L’Orchestre Spontané en pleine performance (© Orchestre Spontané)

Deux heures de préparation

Mais revenons-en au déroulement de cette performance… En début d’après-midi, tous les artistes se rencontrent, se reconnaissent et découvrent les deux pièces qui seront interprétées. « C’est toujours un peu le stress le jour même, on se dit « qu’est-ce qu’on fait si personne ne vient ? » mais au final, les artistes répondent présent », raconte Michel. Puis viennent ensuite les répétitions. Les artistes doivent rapidement s’approprier les pièces et s’entendre sur la manière de les interpréter. Pour les guider, ils peuvent compter sur la direction de deux jeunes chef.fes qui connaissent bien les deux pièces jouées. Enfin, après environ deux heures de répétition, les deux pièces sont jouées à la suite par l’orchestre.

« Le plus gros défi, cela reste de trouver un lieu, on doit choisir un endroit avec du passage, mais pas trop, et aussi une pièce qui est adaptée à l’acoustique du lieu », explique Michel. Pour le choix des morceaux joués, les pièces courtes avec une structure relativement simple sont privilégiées. Le recrutement des artistes se fait pour le moment via les cercles d’amis des organisateurs et par les réseaux sociaux. « Le but est d’accueillir tout le monde: professionnel.les, amateur.es, professeur.es, jeunes, moins jeunes, etc. même si pour le moment, on a plutôt des jeunes de notre âge » indique Amandine.

« Mettre en place un cadre pour la spontanéité »

Au final, on se rend compte que la préparation n’est pas aussi « spontanée » que l’orchestre : il faut trouver des lieux en extérieur, deux chef.es, des pièces que les musicien.nes peuvent rapidement s’approprier et s’assurer que certains instruments indispensables soient tout même présents. « Notre but est de mettre en place un cadre pour la spontanéité » résume Sylvain.

En organisant ces concerts, l’Orchestre Spontané vise à mettre la musique classique au même niveau que des autres types de musique et à encourager sa pratique par les jeunes. Sylvain relativise tout de même : « il ne s’agit pas d’absolument rompre avec des pratiques issues d’une longue tradition mais plutôt de se permettre de sortir de ces codes pour rendre la musique classique plus accessible ». Lieux de concerts hors des salles traditionnelles, disposition de l’orchestre différente, aucun code pour l’habillement des artistes, concerts gratuits ou encore discussions entre les mouvements sont autant de façons d’explorer une pratique orchestrale différente, plus accessible.

Suivre le processus

Pour le public, c’est une occasion unique de suivre l’entier du processus d’un orchestre, de la rencontre initiale des artistes jusqu’au concert final en passant par toutes les phases de répétition. Il est en outre possible pour le public d’écouter ce que disent les chef.fes d’orchestre puisqu’ils.elles portent un micro-cravate. Enfin, un apéro est ensuite organisé afin que public et artistes se rencontrent et partagent leurs impressions sur le concert.

Quand on leur pose la question du lieu idéal pour un concert spontané, le lieu est déjà tout trouvé : « ce qui serait super, ce serait de jouer sur un bateau qui serait en train de naviguer sur le Léman ! » s’enthousiasment les trois organisateurs. « On pourrait même imaginer une édition avec d’autres formes d’art que la musique, et avoir une personne qui danse ou qui peint en même temps que la musique classique est jouée ! » rajoute Michel.

Rendez-vous donc à l’Usine ce 28 septembre pour les 30 ans de l’Usine ! Le concert de l’Orchestre Spontané aura lieu à 13h30 à la Makhno mais nous vous recommandons de prévoir un long moment pour découvrir tout ce que l’Usine vous aura préparé pour ce week-end anniversaire !

Si vous souhaitez participer aux performances de l’Orchestre Spontané, présentez-vous simplement avec votre instrument et votre lutrin sur place le jour même. Et si vous voulez être tenu.e au courant des prochaines dates des performances, contactez directement les organisateurs via leur page Facebook ou par mail.

Logo de l’Orchestre Spontané

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.