« LES PARTICULES »: COLLISION ENTRE DEUX MONDES

Les Particules, 2019 @ Les Films du Poisson

Sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs et au NIFFF (Neuchâtel Fantastique Film Festival), Les Particules de Blaise Harrison sortira ce jeudi 4 septembre en Suisse romande. EPIC-Magazine s’est entretenu avec le jeune réalisateur pour parler de son premier long-métrage. 

Du documentaire à la fiction

Passionné de cinéma depuis son plus jeune âge, Blaise Harrison s’intéresse d’abord à la photographie. C’est muni d’un reflex qu’on lui offre au collège qu’il commence à prendre des photos. À la même époque, il découvre des films tournés en Super 8 et décide d’en faire de même. À 16 ans, il se forme à la technique en solitaire et commence à capturer des instants de vie dans la région dans laquelle il grandit : le Pays-de-Gex. Quelques années plus tard, il est diplômé de L’École de cinéma de Lausanne (ÉCAL).

Après avoir réalisé plusieurs films-documentaires, notamment Armand 15 ans l’été, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs en 2011, Blaise Harrison se lance dans son premier long-métrage fiction. Un projet audacieux, attendu et acclamé au Festival de Cannes. Réalisé à la frontière franco-suisse, Les Particules est un film qui frôle les frontières, aussi bien géographiquement qu’artistiquement.

Collision entre le réel et le fantastique

« L’origine du film vient d’un désir de raconter l’adolescence » nous explique le cinéaste. S’inspirant de son vécu, il mêle et confronte ses souvenirs d’adolescent à la jeunesse d’aujourd’hui. Il part d’ailleurs à la rencontre de lycéens et lycéennes de la région pour effectuer son casting. Porté par l’authenticité de ces jeunes acteurs-amateurs, Les Particules est réalisé avec beaucoup de poésie et de délicatesse. Cette délicatesse que l’on retrouve aussi bien dans les images tournées en lumière naturelle, que chez P-A, le personnage principal, hypnotique et intriguant. Doté d’une sensibilité singulière, ce dernier se retrouve confronté à des phénomènes étranges que seul lui semble ressentir et percevoir. L’éveil des sens, des désirs, de nouvelles expériences, sont filmés et interprétés avec justesse.

Si Blaise Harrison raconte l’adolescence telle qu’on la connait, Les Particules n’en est pas moins un film ordinaire puisqu’il s’inscrit dans le genre fantastique. À la frontière entre le réel et le fictif, le cinéaste nous questionne sur l’existence et notre rapport au monde. Ce monde que P-A tente tant bien que mal de comprendre. C’est lors d’une sortie scolaire au CERN, là où se trouve le plus grand accélérateur de particules du monde, l’anneau cosmique et souterrain du LHC, que le jeune garçon voit sa vie basculer.

Cette collision entre deux mondes rend Les Particules d’autant plus riche, fascinant et magique.

Les Particules
de Blaise Harrison, avec Thomas Daloz, Néa Lüders, Salvatore Ferro.

Durée: 1h38. Sortie en France le 5 juin 2019, Sortie en Suisse: 4 septembre 2019

Bande annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.