Pâtisserie musicale et rouleau décompresseur avec The Cooked Cooked Cookies

© The Cooked Cooked Cookies

The Cooked Cooked Cookies, non ce n’est pas une nouvelle manière à la mode de faire des biscuits mais plutôt le nom d’un groupe formé par six étudiants qui se produira lors de la Fête de la musique d’Yverdon le 21 juin et de Nyon le 23. Rencontre avec trois des membres du groupe : Nicolas, Vincent et Toscan, respectivement batteur, bassiste et guitariste.

« Pour notre premier concert, à l’Usine à Gaz de Nyon, on devait absolument trouver un nom, donc on a tous cherché de notre côté. Je venais d’acheter un album de Hot Hot Heat et finalement on a adapté avec Cookie, ce qui a donné The Cooked Cooked Cookies », m’explique Vincent. Me voilà plus tranquille maintenant que je connais l’origine de ce nom de groupe qui m’avait tant interloqué. On peut passer à autre chose… En abordant tout d’abord l’identité des membres de ce groupe nyonnais-lausannois. À l’origine, il n’y avait que Vincent, Nico, Romain et une cave comme local de répet’. Les trois jeunes jouaient des reprises « juste pour le plaisir ». C’était il y a dix ans déjà. Depuis, trois autres étudiants ont rejoint l’équipe ‒ Toscan, Yara et plus récemment, Fred ‒ et les CCC viennent d’enregistrer et de mettre en ligne quelques unes de leurs compositions dont voici un extrait :

Les membres du groupe n’ont pas de formation musicale, à l’exception du pianiste : « mis à part Romain, qui a un certificat en piano classique, on est tous des musiciens amateurs », raconte Nico. Peut-on parler de musiciens autodidactes ? « Disons plutôt « à l’arrache » », répond le batteur. Une bonne bande de potes en tout cas qui, depuis désormais quatre ans, répète au local fournit par l’EPFL et donne des concerts entre Lausanne, Nyon et Genève. Le style des CCC repose sur une base pop-rock, avec quelques tonalités funk par moments, le tout accompagné par des textes en anglais, mais aussi parfois en français. Les trois musiciens citent Kasabian, Franz Ferdinand, Creedence Clearwater Revival, The Strokes et Amy Winehouse (pour le côté chant) comme références et inspiration. « Je pense que ce qui nous démarque, c’est le clavier, qui tient une place importante au sein du groupe et qui nuance notre style avec le rock “classique” », souligne Vincent.

Pour la composition de la musique, c’est souvent Toscan le guitariste qui s’en charge et qui propose une suite d’accords. Pour les paroles en revanche, chacun peut apporter son texte et le groupe essaye d’intégrer au mieux avec les inspirations musicales du moment. Récemment, le groupe a décidé de composer une partie de ses textes en français. « En anglais, il est à mon avis plus facile de dire du bullshit, alors qu’en français, le texte que tu composes devient plus personnel », indique Nico. La chanteuse, Yara, participe non seulement au processus d’écriture et de composition mais sait aussi se caler au mieux sur les instruments de ses compères. « Elle apporte en plus du sérieux quand on se met à trop déconner pendant les répet’ », rapportent en chœur les trois musiciens.

Étudiants à l’UNIL et à l’EPFL depuis maintenant plusieurs années, les membres des CCC sont tous au bout de leur cursus universitaire. Pour eux, le but est évidemment de poursuivre l’aventure CCC. Avec un EP, un album, ou même l’Olympia ? Pas avant une année et la fin des études en tout cas : « on fait avant tout de la musique pour le plaisir. Même s’il est vrai qu’un album serait bien, car on a beaucoup progressé et cela nous aiderait à trouver des dates de concert », déclare Nico. « En ce moment, ce n’est pas facile de trouver des dates, confie pour sa part Toscan, beaucoup de salles attendent une certaine notoriété de la part du groupe qui jouera ». Selon eux, les CCC se situent actuellement entre le groupe totalement amateur et celui qui a déjà enregistré en studio, et la démarche pour convaincre des salles de concert est rendue plus compliquée. Cependant, le groupe garde confiance pour la suite. Après notamment Foxymore, le tremplin Balelec ou encore la Cave du Bleu Lézard, c’est aux éditions 2018 des Fêtes de la Musique d’Yverdon (Scène Jecos) et de Nyon (Esplanade des Marronniers) que nous pourrons les retrouver sur scène !

 

The Cooked Cooked Cookies sont composés de :

Vincent Berweiler (basse) | Nicolas Nançoz (batterie) | Yara Proust (chant)

Romain Desarzens (clavier) | Toscan Donat (guitare)

Frédéric Freundler (guitare/clavier)

 

Leur page Facebook : ici

Leur page Youtube : ici

Leur page Mx3 : ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *