« Un feu sous les cendres », ode à Koltès

La pièce "Un feu sous les cendres" sera jouée de mercredi à dimanche à l'Étincelle, à la Jonction

Les élèves de troisième année de l’école de Théâtre Serge Martin joueront du mercredi 15  au samedi 18 mars la pièce « Un feu sous les cendres ». Une « mosaïque » théâtrale tirée de plusieurs pièces de l’auteur Bernard Marie Koltès. Camille Piller, étudiante à l’école Serge Martin,  nous en parle.

En cette fin de semaine, à l’Étincelle prendra vie « Un feu sous les cendres » extraits tirés de cinq pièces de l’auteur contemporain Koltès. Des passages interprétés par douze élèves, nous montrant des parcours de vie, plus que des personnages. « On veut plutôt présenter un univers. L’univers d’un auteur qui est quand même encore très joué alors qu’il est décédé il y a 27 ans. Vingt-quatre mosaïques pour faire un seul et même instant, ce qui serait génial c’est que les gens se disent « elle est très belle cette pièce », qu’ils voient la continuité ».

Mis en scène par Julien George, metteur en scène genevois qui collabore pour la première fois avec l’école Serge Martin, celui-ci souhaitait mettre l’accent sur le texte. Les pièces travaillées possèdent toutes une sorte d’oralité, qui a permis une nouvelle approche aux futurs acteurs de Serge Martin, la future comédienne nous raconte : « Pour « Un feu sous les cendres », c’est vraiment une pièce théâtrale à 100%, c’est à dire un très beau texte, des acteurs et de la lumière. C’est particulier pour nous, car on a l’habitude de chanter, ou d’apporter d’autres choses, mais pas dans ce spectacle. Le metteur en scène nous a beaucoup appris au niveau de la lecture du texte, il nous a véhiculé quelque chose de nouveau parce que c’est une façon de travailler qu’on n’avait jamais vue avant. Travailler avec Julien m’a fait comprendre que la moindre virgule, le moindre point-virgule est hyper important, et que Koltès écrit vraiment pour que ce soit parlé, et ça c’est quelque chose de très intéressant. Chaque texte est basé sur l’intention et pas sur techniquement est ce que tu dois baisser ta voix à la fin de la phrase. C’est quelque chose auquel tu ne fais pas forcément attention quand tu lis le texte la première fois, et que le metteur en scène a su apporter. On a aussi rencontré François Koltès (Frère de Bernard Marie Koltès), c’est lui qui s’occupe des droits d’auteurs et c’était incroyable, on a énormément appris ! »

Les élèves de Serge Martin ont aussi travaillé avec les élèves du cycle de la Gradelle. « Julien a voulu nous voir en juin 2016 pour qu’on fasse des interventions pendant l’année avec le cycle de la Gradelle » nous explique Camille, « on a répété dans leur aula pendant un mois et on a fait des ateliers avec les élèves, qui avaient préalablement travaillé quelques extraits des textes. C’était chouette de travailler avec eux, de partager, d’échanger…. C’était enrichissant et ça se ressent dans la pièce. »

Mais de quoi parle « Un feu sous les cendres » ?  « C’est une histoire de passage, avec des êtres errants dans un espace koltèsien assez seuls, mais en même temps très humains très touchants, très proches de nous. Une pièce basée sur les rapports humains. » De la solitude, un peu de critique sociétal et beaucoup de négociation, thème récurrent dans l’œuvre de l’auteur.

Une heure vingt de pure théâtre, avec une scénographie très épurée « qui donne l’impression d’être simple alors qu’elle est à peu près tout sauf simple » et un jeu de lumière se réfléchissant dans un sol scintillant, créant un effet miroir et une atmosphère intimiste. Une pièce poétique, nous permettant de nous plonger dans l’univers koltésien, et surtout « quelque chose qui va parler à tout le monde, quelque chose de proche de nous ». À voir pour une simple et bonne raison : « C’est beau ! » dixit Camille !

Pour prendre vos places, réserver à l’adresse mail suivante : ecolesergemartin.reservations@gmail.com ou par téléphone :  077 497 41 21

Infos pratiques : 15 au 18 mars 2017 – 20h à l’Étincelle (Maison de quartier de la Jonction)

Avenue de Sainte-Clotilde 18BIS, 1205 Genève

Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/1811899655730251/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *