Univers endiablé et rythmes tropicaux avec les Diplomates

© Bruno Verrier

Vous avez sans doute vu ses affiches colorées partout à Genève : Les SONO TROPIC amènent un vent venu d’ailleurs depuis plus d’un an à la Gravière. Des soirées mensuelles alliant concerts, DJ Set et surtout archives de Diggers plus que passionnés. A l’initiative de ces soirées, le duo Les Diplomates composé de Mambo Chick et Jean Toussaint. Deux amoureux de la musique tropicale, venus tout droit de Lyon. Rencontre avec Jean Toussaint, qui nous parle de cette musique, des Diplomates et des SONO TROPIC, présentes depuis plus d’un an dans le paysage festif genevois.

Mais qu’est-ce que la musique tropicale ? Un mot général, englobant de la musique variée venue des quatre coins du monde, mais qui peut se définir de façons extrêmement diverses « La façon dont nous, nous définissons la musique tropicale est largement influencé par notre culture française. Ça va englober notamment les Antilles françaises, la réunion et aussi les anciennes colonies West africaines (donc Cote d’Ivoire, Bénin, Togo, Sénégal). Si on prend la musique tropicale anglaise par exemple, ça fait beaucoup référence à la musique jamaïcaine et Trinidadienne, la culture des Sound System , et c’est pour ça que suivant où tu te places, le terme de musique tropicale varie. » nous explique Jean Toussaint.

Avant d’être les Diplomates, le duo rejoint le collectif lyonnais Palmwine Records, notamment spécialisé en musique tropicale africaine. En découlent des soirées dj, puis des lives proposant de la musique différente de ce qui était programmé à ce moment-là « On a été les premiers à proposer cette musique là en soirée sur Lyon » nous dit le Digger. Des précurseurs influencés entre autres très tôt par Hugo Mendez et son label, Sofrito Records, qui compilera une des premières selection de musique des antilles francaises et qui aura une grande résonnance lors de sa sortie en 2011. Après une arrivée à Genève et quelques dates ensemble, notamment au Montreux Jazz Festival, les deux Diggers décident de former Les Diplomates, clin d’oeil aux nombreux groupes du même nom dans la musique tropicale des années 60/70 et ayant une résonnance particulière dans la ville de la diplomatie mondiale. Deux amoureux de la musique tropicale, deux passionnés avec le crédo « de mettre tout le monde d’accord sur le dance floor » mais ayant chacun une approche différente de cette musique, au-delà des époques et des régions. « Mambo Chick a une approche très émotionnelle et sensible de la musique. C’est comme si elle pouvait voir la couleur de chaque morceau. Moi je vois plutôt en termes de BPM, de rythmique et, parfois, l’intensité des morceaux m’échappe au premier abord. » explique Jean Toussaint

Une des fameuses affiches colorées de ses Sono Tropic, avec quelques pépites des Diplomates

« Je dis toujours que dans la musique il y a une énorme part d’inconscient, quelque chose qu’on n’arrive pas encore à expliquer. C’est peut-être pour ça que la musique tropicale plait autant d’ailleurs, parce qu’elle réveille cette partie inconsciente chez certains . » Une part d’inconscient réanimée par les rythmes percussifs des Diplomates, dont les sets viennent en grande partie des Caraïbes françaises. « C’est une musique dont on se sent peut-être plus proche vu qu’on est français tous les deux. Cette musique des Antilles françaises est aussi particulière, parce qu’elle représente pour moi le meilleur panaché de toutes les influences des musiques afro descendantes. »

Un goût pour le Hip-Hop et la Black Music poussent Mambo Chick et Jean Toussaint à Digger, partout, tout le temps, devenant une véritable passion depuis une dizaine d’années, et amenant les collectionneurs à accumuler sans cesse des disques vinyles. Redécouvrir la musique sur vinyles à faible coût, des trésors cachés et des pépites musicales anime les futurs Diplomates, en plus de la dimension rythmique particulière des musiques tropicales. « Un des aspects qui nous attire avec cette musique, c’est son aspect largement ancré dans la tradition, reprenant très souvent des rythmiques liées aux rituel et ou aux cérémonies. Elle était très présente dans la vie de tous les jours, et marquait aussi des moments spécifiques, des énergies, voir des cultes religieux » raconte Jean Toussaint. « Cet aspect rituel ou religieux amène une couleur et une tonalité spirituelle, profonde, qui provoquait souvent un état de transe, qui nous intrigue aussi en tant que DJ, parce que c’est aussi ça qu’on fait : essayer d’amener les danseurs dans un état proche de la transe. »

Une transe hypnotique que les danseurs genevois peuvent découvrir depuis plus d’un an à la Gravière avec les SONO TROPIC. Des soirées tropicales faisant désormais partie intégrante du paysage nocturne genevois, qui mettent en avant, en plus de ce style musical, des artistes locaux différents à chaque nouvelle soirée. Ataya, Les Babtous International, Ozadya ou encore La société des ambianceurs : autant de collectif genevois s’intéressant aux musiques tropicales et mis en avant grâce à ces soirées à la Gravière. « On a commencé à mixer à la Gravière il y a quatre ans, on est ensuite entrés dans le label Gravitation. On a eu il y a environ deux ans une proposition pour mettre en place ce rendez-vous mensuel » nous explique le Digger « Pour nous c’était l’occasion de faire venir tous les DJ qu’on connaissait, de les présenter au public, et de partager ces soirées avec des locaux qui ajoutent des colorations et des sonorités différentes. Il y a un renouveau de la scène tropicale à Genève qui explose ses derniers temps, et c’est pour le mieux. »

Une scène tropicale que vous pourrez découvrir à la Gravière ce samedi 14 avril avec la présence des Diplomates, mais aussi La société des ambianceurs, Coco Maria et Eli Pavel. Si vous voulez danser sur des rythmes ensoleillés, ensorcelants et surtout, ressentir la passion que Mambo Chick et Jean Toussaint ont de cette musique tropicale, n’hésitez plus, et en route pour les tropiques !

 

Evenement Facebook de ce samedi 14 avril : ici

SoundCloud des Diplomates : Ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *