Baron.e chante la Jeunesse Dorée

crédit: Soraya Aghdas

Le duo fribourgeois Baron.e sort Jeunesse dorée, un premier EP pop et électrique, ce vendredi 13 mars. Rencontre avec Faustine Pochon et Arnaud Rolle, avant leur concert à Antigel en février dernier.

« Et si le bleu de tes yeux a perdu son attrait, c’est que le vert d’autres yeux a pris le relais ». Ce soir-là au Terreau, le duo Baron.e entamait son concert avec leur titre Bleu ou vert, tiré de leur premier EP Jeunesse dorée. Ils sont deux. Âgés de 22 ans. Elle, Faustine Pochon et lui, Arnaud Rolle. Ils.elles sont étudiants.tes à l’Université de Fribourg en histoire contemporaine. Et surtout ils.elles proposent une musique pop, fraîche et terriblement addictive.

Tout commence en janvier 2019, lorsqu’Arnaud propose à Faustine de le rejoindre sur la scène du Café Populaire, à Fribourg. « Je savais qu’elle chantait mais pas en public, je lui ai proposé de faire des reprises sur scène avec moi. Ça a été le début de notre duo ». Baron Barone, plus connu pour leur nom Baron.e vient au début d’une blague. « J’ai découvert un Dieu vaudou qui s’appelait Baron Samedi. Ça nous a tout de suite fait rire parce que ça faisait un peu cliché des groupes pop francophone », explique Faustine. Le choix d’un nom en écriture inclusive a tout de suite été naturel pour le duo, sensibilisé à cette question à travers leurs études. Ainsi nommé, Baron.e né en mai 2019.

Crédits : Baptiste Torche

Le groupe fribourgeois propose une musique pop moderne mêlant les voix des deux artistes, le tout en français. Une étape à franchir pour Arnaud. « Ce n’est pas facile, parce que tu dois développer plus de technique, être plus franc. Tu te mets plus à nu.e avec le français. » Une langue qui sonnait comme une évidence pour Faustine: « la musique francophone est en train de ressurgir, ça nous a conforté dans notre choix et on a pris confiance en nous ». Souvent comparé à Thérapie Taxi, les deux acolytes composent ensemble, se concertent pour créer une musique douce et entraînante, à l’instar de Danser dans le noir.

Un succès inattendu

Après quelques concerts à Fribourg, le duo tout juste formé enregistre leur première composition en studio. C’est là que Un verre d’ego voit le jour. Un premier titre au succès inattendu : passages en radio, enchaînement de lives et même mention dans la playlist Spotify des Inrocks parmi les meilleurs titres de 2019. Un engouement que tempère Arnaud. « On a évidemment été surpris.se par tout ce qui nous est arrivé et on ne savait pas comment prendre tout ça. On a depuis relativisé, parce qu’on est toujours étudiants.tes et sans prétention ». Un premier titre qui a tout de même permis à Baron.e de toucher les programmateurs des salles de concerts romandes.

Seulement quelques mois après leur premier concert, les choses se sont donc enchaînées rapidement pour ces deux étudiants.tes. « On a beaucoup de chance de vivre tout ça, même si je dois dire que j’étais paniquée au début. C’est un monde auquel je ne connais pas grand-chose, et tout est allé très vite », confie Faustine.

A partir de leur troisième concert, Arnaud et Faustine se font prendre en main par Ylin Prod, une agence de management et de booking basée à Fribourg. Un appui nécessaire pour le duo, qui les a mis en confiance. « Avoir des personnes qui croient en ton projet, ça pousse forcément à t’investir, à construire un live et à sortir des titres ». Car le groupe reconnaît que pour pérenniser en Suisse, il faut savoir s’entourer, afin de ne pas se laisser déborder.

Jeunesse Dorée

Ce vendredi 13 mars, le duo sort son premier EP « Jeunesse Dorée ». Une sortie aussi sur vinyle, composée de cinq titres, dont deux inédits. « Notre EP a une dimension légère et ironique. Ça nous permet de parler de nos problèmes qui sont ridicules relativement à ce qui se passe dans le monde », explique Arnaud. Parler d’une jeunesse chanceuse, avec des petits problèmes quotidiens, le tout dans une dimension festive, c’est ce qui vous attend à l’écoute de Jeunesse Dorée. Le vernissage aura lieu au Nouveau Monde à Fribourg ce vendredi, après une résidence de quelques jours.  Le groupe se produira ensuite le 14 mars au Prémices festivals puis le 20, au festival Voix de Fête.

Tags sur cette publication
, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.