Cache & Cache, la disco-house du melting-pot genevois

EPIC-Magazine a découvert le collectif Cache Cache en une après-midi d’hiver, lorsque la rédaction cherchait de nouveaux talents émergents sur SoundCloud. C’est là qu’une série de mixes pour Radio Usine en est ressortie… Nous nous sommes alors empressé de leur demander de mixer lors du vernissage de notre cartographie interactive… Avant d’assister à ce DJ set mi-vinyles mi-digital, découvrez les caractéristiques de ce duo insolite !

Salut Stefan et Leo, a.k.a Cache & Cache. Racontez-nous votre parcours musical !

Stefan : Je n’ai jamais pris de cours de musique. Pour me réconforter sur le fait qu’un grand pianiste s’est perdu en moi, j’ai commencé à mixer de la house et disco ! Voilà comment tout a commencé.

Leo: J’étais dans un quatuor de chanteurs lors d’une tournée européenne, mais ensuite, ma voix a mué. Je devais donc trouver quelque chose où je n’avais pas besoin de chanter. (rires)

Quelles sont vos influences ?

Stefan: Mon origine musicale est le rap suisse-allemand. Parce que personne ne comprenait au-delà de la suisse alémanique, j’ai du trouver quelque chose de plus global.

Leo:  A l’époque en Nouvelle-Zélande, j’ai atteint la puberté et découvert le groupe français Justice. Je voulais me faire tatouer la pochette de leur album sur la poitrine et j’ai déménagé à Paris. Au lieu de ça, après un moment à Paris je suis arrivé à Genève, sans tatouage. Quelle échec !

Pourquoi avoir décidé de mixer, et en particulier de la disco/house ?

Les deux: Mixer c’est un peu comme le yoga… mais sans devoir s’entrainer tout le temps. C’est encore mieux avec des amis qui l’apprécient ! (rires)

En ce qui concerne le type de musique que l’on propose, imaginez que les parents de Pingu ne soient pas à la maison le week-end. Pingu décide de faire une méga teuf dans l’igloo. Nous, on mixe le genre de musique que Pingu et son meilleur ami Robby mixeraient à cette occasion !

Pourquoi l’appellation Cache & Cache ?

Ça sonnait mieux que Trouvé & Trouvé. Blague à part, c’est une référence à des nombreuses fêtes qu’on à organisé dans des endroits improbables et peu accessibles.

Et un petit mot sur le collectif ?

Le collectif est un groupe informel qui rassemble des gens avec des talents très différents. Ce n’est pas  lié qu’au DJing. Le but est de proposer une plateforme, et jouer avec des idées différentes, s’amuser.

Quels sont vos projets ?

On fait une émission tout les deux semaines sur la Radio Usine. La Radio en ligne est une association rassemblant des super DJs de Genève qui mixent des styles très divers. Ça vaut la peine d’y aller jeter un coup d’œil ! 

Pour la suite, on aimerait organiser une grande descente du Rhône avec des vrais DJ’s. 

Fin juin on va aussi mixer pour la radio du BIG festival

Pour cet été, on est en train d’organiser un petit festival. 

Et enfin, un projet qu’on aimerait poursuivre, c’est la production de nos propres morceaux. Il faut suivre notre page FB pour rester au courant !

Cache & Cache seront là pour nous divertir ce samedi 9 février dès 18h, venez jeter une oreille à leurs mixes, car vous risquez d’entendre parler d’eux d’ici cet été ! Cliquez sur le lien de l’évènement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.