Couleurs ingénues avec Popy Matigot

En ce mois d’octobre, EPIC est allé à la rencontre de l’illustratrice Popy Matigot. Active à Genève depuis 2016, l’artiste se dévoile sur son parcours et son travail.

 « J’ai postulé à de nombreuses écoles, et j’ai décidé d’aller à la HEAD où les moyens étaient plus importants. » Après avoir étudié le graphisme à Paris, Popy Matigot a souhaité continuer ses études dans ce domaine. Mais Popy s’est vite tournée vers l’illustration, pour sa plus grande liberté de création : créer des ambiances pittoresques à l’aide de gouache, d’aquarelle est dès lors devenu une passion pour la parisienne d’origine.

Popy Matigot a été l’heureuse bénéficiaire d’une bourse Hans Wilsdorf en 2016. Un coup de pouce important qui a permis à l’artiste d’être totalement indépendante depuis. « A partir de ce moment-là, tout s’est bien goupillé. Je pensais très honnêtement que ce n’était pas possible de vivre du dessin et je me sais chanceuse de pouvoir y arriver. » La jeune artiste travaille principalement avec des mandats, ce qui lui donne la possibilité de varier les projets tout en ayant des lignes directrices fixes. « On peut avoir l’impression que les mandats sont assez restrictifs, mais je pense le contraire. » Des mandats principalement focalisés sur les talents d’illustrations de l’artiste, même si celle-ci souhaite développer d’autres types de productions comme la broderie ou la céramique.

Un attrait particulier pour les livres jeunesses

Popy Matigot a de nombreuses actualités en ce début d’automne. Elle vient de sortir cinq livres jeunesses en collaboration avec Sandra le Guen. Les livres jeunesses sont une partie importante du travail de l’artiste. « C’est un format qui permet de grande liberté. J’arrive à m’exprimer et à faire passer des messages avec ces différents ouvrages. » Selon les projets, l’artiste expérimente diverses techniques comme la peinture ou le dessin numérique. L’artiste aime jouer avec des formes, qu’elle rehausse toujours de multiples coloris.

La couleur constitue d’ailleurs une partie importante du travail de Popy. « On m’a parfois reproché la trop grande présence de couleurs dans mes dessins. Pour moi c’est un vecteur d’émotion fondamental dans mon travail qui, contrairement à ce que l’on croit, permet aussi de véhiculer des émotions négatives comme la tristesse. » Travaillant avec des aplats de couleurs, l’artiste souhaite transmettre une palette d’émotion grâce à des couleurs vives ou pastels.

Mélangeant le réel et l’imaginaire, les illustrations de l’artiste font voyager et amènent un côté aussi régressif. « Dans mon livre « Oh là-haut !» je parle d’habitants qui vivent sur des cabanes et qui n’arrivent pas à communiquer. C’est représentatif aussi de mon quotidien ou de la vie de beaucoup de gens où là communication semble rompue. » Des illustrations inspirées du quotidien de la jeune femme, en y ajoutant toujours une touche de poésie.

Popy a aussi réalisé différentes illustrations pour des médias suisses et français. Un travail intéressant et différent de ce dont elle a l’habitude. « Les délais sont beaucoup plus courts. Je vois ça comme un jeu et un véritable défi. » Des illustrations qui l’a font aussi de sortir de sa zone de confort, en traitant des thématiques diverses, par exemple les violences conjugales.

L’illustration : un métier solitaire

L’illustratrice fait partie de différentes organisations comme le « Boloklub », qui souhaite promouvoir une nouvelle génération de créateurs.trices de livres illustrés en Suisse. « Ce genre de club permet de se rencontrer et surtout se retrouver. Je suis souvent seule et c’est important pour moi de pouvoir échanger avec des personnes passionnées par la même chose. » En plus de nombreuses expositions collectives, l’illustratrice a aussi fait plusieurs expositions en solo comme à OubienEncore en 2017. « J’aime pouvoir montrer mon travail et avoir un retour. C’est aussi enrichissant de pouvoir sortir du format A4 et d’avoir la liberté lors d’une exposition de tester de nouvelles choses » explique Popy. Pas d’exposition de prévue prochainement, mais différentes collaborations comme avec la marque Le Chocolat des Français, pour qui elle vient de réaliser une illustration.

Pour suivre toute l’actualité de Popy Matigot, rendez-vous sur sa page Instagram et sur son site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.