Les arts vivants sur le devant de la caméra

EPIC est parti à la découverte de cinq artistes ou duo toutes et tous actifs.ves dans le domaine des arts vivants. Pour la première fois, le webmagazine s’est lancé dans la réalisation de capsules vidéo, spécialement faites dans le cadre du festival GO GO GO.

On vous en parlait dans un article paru début janvier : le GO GO GO était un festival mettant en avant un foisonnement de propositions culturelles innovantes et défricheuses. Une première édition qui s’est tenue du 9 au 11 janvier au sein du Grütli avec près de quinze propositions, traversant les champs du théâtre, de la performance ou des installations. Un festival audacieux qui a affiché presque entièrement complet, et on vous le dit déjà : une deuxième édition est d’ores et déjà prévue.

Si vous les avez manqués, voici les portraits de cinq des quinze artistes présents :

L’artiste Jérémy Chevalier inaugurait cette série de capsule vidéo. Il proposait les 9 et 10 janvier dernier la pièce Release candidate pour « questionner ce rapport que l’on a avec les sciences » :

Le duo Pascale Favre et Thomas Schunke ont ensuite répondu à quelques questions avant de présenter leur performance « Ni rien, ni l’autre ». Couple à la vie comme à la scène, découvrez ce qu’est un Vampyroteuthis infernalis

La metteuse en scène et comédienne Isabelle Vesseron qui était présente les 10 et 11 janvier derniers est passée sous la caméra de l’équipe. L’artiste présentait « Faut pas cacher la merde au chat », un travail déjà en cours de préparation en 2014:

Le GO GO GO accueillait aussi l’artiste Yann Marussich pour sa performance BETON V : le toucher. A un artiste atypique, un lieu d’interview atypique :

Pour cette cinquième et dernière capsule vidéo, EPIC a posé quelques questions à l’artiste Isabelle Chladek. Elle présentait avec la compagnie Cie Folledeparole Éclats d’idioties dont elle raconte l’histoire en vidéo:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.