Majeur After, l’électro-pop à la Genevoise

Deux voix qui collent parfaitement au style electro-pop de leurs morceaux et une belle complicité, le jeune groupe Majeur After a tout pour séduire la scène genevoise. Créé en décembre 2018, le duo composé de Clara Gougeon et de Loris Cappelleni n’a pas tardé à sortir son premier EP intitulé « ONE » (disponible sur toutes les plateformes) et un clip réalisé par Adrien Absolonne qu’on vous laisse découvrir :

Clip réalisé et monté par Adrien Absolonne, effets 3D by Stefan Schümann et musique Levi’s by Majeur After

Majeur After est un groupe qui vient d’être formé. Comment cela s’est-il fait ?

Loris : Je baigne dans la musique depuis mon plus jeune âge grâce à la batterie mais l’envie de créer mes propres morceaux m’a poussé à produire mes propres sons. Au début il n’y avait pas du tout de chant.

Clara : J’ai moi-même joué du piano et ai toujours aimé écrire mais chanter ne s’est fait que tardivement

Loris : Effectivement, notre duo s’est formé naturellement, car nous nous connaissions depuis longtemps ; Clara écrit tous les textes et les toplines. Pour ma part je m’occupe de la partie instrumentale, c’est-à-dire le mixage, le mastering et la production mais il m’arrive aussi de chanter.

Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Loris : Nous essayons de ne pas être trop inspirés par d’autres groupes pour développer notre propre style mais on aime beaucoup Agar Agar, car ils produisent les morceaux de la même manière que nous. Il faut savoir que nous produisons toute la musique avec des synthétiseurs analogiques vintages et des boites à rythme mais sans ordinateur.

L’EP « ONE » vient tout juste de sortir, pourquoi ce mélange de français et d’anglais dans les paroles ?

Clara : Loris avait déjà pas mal d’instrus bien travaillées et du coup j’ai écrit des textes puis posé ma voix dessus. La cover a été faite par une amie à nous en argentique mais tout le reste est fait “maison“.

Loris : Concernant les langues, on arrive bien à gérer les deux (comme dans les morceaux Neurotic Child et Silver Taste). Clara parle aussi beaucoup mieux anglais que moi *rire* et du coup je chante plus souvent les textes en français.

Clara : De base on ne souhaitait chanter qu’en français, car c’est notre langue et notre culture mais l’anglais sonnait bien. Mais on ne va pas se forcer à chanter dans une langue spécifique.

Photo Manon Forax

Quels sont désormais vos projets ?

Loris : On a attendu d’avoir de la matière avec le clip et et l’EP pour contacter des salles mais nos premiers concerts ont eu lieu en juin.

Quand on se produit quelque part, on recrée nos sons en live avec les synthés, Clara au chant, etc. Visuellement c’est plus intéressant que de voir un gars devant son ordinateur et puisque c’est du vieux matériel on a toujours des petites surprises mais c’est ce qui rend nos sets un peu plus fous. À plus long terme, on rêve de pouvoir vivre de la musique.

Merci pour cet interview, où peut-on venir vous écouter ?

Clara : Merci à toi, on partage toutes nos dates sur Instagram, c’est là où nous sommes le plus actif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.