On te soutient CULTURE LUTTE !

 

Culture Lutte [kyltyʀ lyt]

nom féminin

Ensemble de personnes qui ont eu la bonne idée de se bouger pour défendre les intérêts de toutes et tous.

 

Depuis plusieurs années mais plus particulièrement depuis l’automne dernier, la culture se voit attaquée de toutes parts. En 2011, la révision de la Loi sur l’assurance-chômage avait déjà précarisé le statut de l’artiste. Fin 2015, L’Usine a été menacée de fermeture, nous en avions déjà parlé dans notre dossier « Soutien à l’Usine ».  Dans un même temps, le budget 2016 a été voté. Les coupes pour la culture et tous types d’associations ont été générales et conséquentes.

De ce fait, en octobre 2015 déjà, une cinquantaine d’artistes se sont réuni.e.s autour de ce problème, se sont organisé.e.s et ont œuvré à la sauvegarde des intérêts des artistes mais également des centaines d’associations, issues d’horizons divers et variés, touchées par ces coupes. C’est en musique, par des flashs-mobs ou des affiches au slogan pertinent (« La culture coûte cher ? Essayez l’ignorance. ») qu’elles et ils ont protesté et défendu avec énergie et bonne humeur une société vivante et diversifiée.

Quoi qu’il arrive ce dimanche, il faudra continuer à être vigilant.e. Nous ne sommes pas à l’abri d’autres coupes (le Conseil municipal a déjà annoncé la couleur). La tendance, malheureusement, est au mépris de l’apport de la culture pour une société saine. Vous souvenez-vous des camps de vacances, des cours de travaux manuels à l’école ou encore des sorties à des spectacles de marionnettes ? Ou bien encore, les festivals de musique, de théâtre et de danse, CinéTransat, et j’en passe… (il y a même le Noctambus). Pour certaines personnes, ces activités ne doivent pas être subventionnées. Non non non ! Il y aurait des choses bien plus importantes, comme faire des cadeaux fiscaux pour avoir pleins d’entreprises ? Avouons qu’il y a mieux pour sortir de la morosité météorologique genevoise ou créer du lien social. Peu importe notre bord politique, notre fréquentation accrue ou non au théâtre, nous connaissons toutes et tous une association qui est touchée par ces coupes.

 

Alors ne lâchons rien !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *