Cheptel Records, un label plus qu’almost mainstream du haut de ses 5 ans

almost mainstream cheptel

Cheptel Records fête ses cinq ans et pour marquer le coup, le label genevois retrace son histoire à travers une série de compilations. Le premier volet d’Almost Mainstream sortira le 19 juin. En attendant, on a demandé à Juliette Henrioud, qui dirige le label avec Robin Girod et Nicolas Scaringella, ainsi qu’à Régis, l’une des premières signatures de la maison, de nous dresser le portrait de la famille Cheptel.

Rétromanie

Il y a un an, le projet d’Almost Mainstream était de détourner l’engouement pour la rétromanie et les compilations de morceaux inconnus sortis dans une région et sur une durée très précises. « En jouant avec ces codes, on veut créer une compil’ pour une demande qui n’existe pas encore, explique Juliette Henrioud, mâcher le travail aux Genevois.e.s de 2060 qui se demanderont ce qu’il s’y passait en 2020 ». Cheptel Records mélange donc savamment humour et sérieux, comme le prouve le choix du titre : « Ce qui nous relie, c’est le côté alternatif (almost) et le côté pop (mainstream), au sens noble du terme ».

Redécouvertes et inédits

Barrio Colette, nouvelle artiste Cheptel

Almost Mainstream : Underground pop from western Switzerland – 2015-2020 a grandi depuis et sortira en trois volets d’ici la fin de l’année. La tracklist retrace les 5 ans d’existence du label, pioche dans ses 44 sorties et remet en avant ses quelque soixante musicien.ne.s. Mais ça ne s’arrête pas là : il y aura également a priori deux inédits par volet. « On s’est rendus compte que c’était une bonne façon de faire entrer dans (le) Cheptel des artistes qu’on aime et qui ont déjà quelques titres finalisés en poche » s’enthousiasme Juliette. C’est le cas de Barrio Colette, une nouvelle recrue dont est dévoilée l’anti-chanson d’amour Façon façon en ouverture du premier volume. La seconde nouveauté est signée Régis, qui annonce avec Adieu Genève la sortie d’un album, 4 ans après son premier opus éponyme. « Ça raconte un voyage spirituel en dehors de la ville. Et l’envie d’aller faire des concerts ailleurs aussi » glisse-t-il en souriant.

Ancrage local et rayonnement 

Régis
Régis

En cinq ans, Cheptel Records s’est développé, s’est diversifié. Très francophone, il s’est ouvert à l’anglais, notamment avec Melissa Kassab, et s’essaie à l’instrumental pur grâce aux 808 Dreamers. Les liens avec la France et la Belgique se sont multipliés au gré des concerts et des nouvelles signatures, comme celle de Musique Chienne, mais l’attachement à la Suisse romande reste fort. Le visuel de cette compilation d’anniversaire le prouve par son graphisme et son motif ; le Cervin est un détournement (encore un !) du logo Cheptel et résolument national. « Il y a cette fierté d’être de Suisse romande », confirme Régis. « Sur mon prochain album, il y a le Jet d’eau. C’est du vrai local, une façon de prouver qu’on peut faire des choses ici. »

Collectif

En plus de sa vocation à développer et promouvoir la scène musicale émergente, en particulier la scène régionale romande, au niveau national et international, Cheptel Records est fidèle à son nom : le label est collectif, il fait corps. Aucun artiste n’est signé tant que le trio à sa tête n’est pas intégralement convaincu, mais une fois admis, les liens entre les musicien.ne.s sont encouragés et se multiplient. « La résidence à la Becque de l’année passée nous a vraiment permis de faire connaissance, et on va tous aux concerts des uns et des autres. C’est un peu une famille » raconte Régis. Les collaborations sont aussi monnaie courante : musicales, bien sûr, mais pas seulement puisque la pochette d’Almost Mainstream est signée Luc Grandemange, graphiste et guitariste de Dolphin Flight.

Pour se rendre compte de la cohérence de la ligne artistique de Cheptel et en (re)découvrir le catalogue, rendez-vous donc le 19 juin. Le premier volume d’Almost Mainstream : Underground pop from western Switzerland – 2015-2020 sera disponible en format numérique, et suivi des deux autres à la rentrée, puis cet hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.