Le Genève culturel en été ? La sélection de la rédaction

L'équipe d'EPIC
L'équipe d'EPIC (©EPIC-Magazine)

L’été est mort, vive l’été ! Le coronavirus n’aura pas eu raison des évènements culturels estivaux. EPIC-Magazine t’en donne la preuve avec cette sélection concoctée par les membres de la rédaction ! (Re)découvre les joies du plein air et les ambiances tamisées de Genève !

Le choix d’Alice

Le Théâtre de l’Orangerie : lieu permaculturel

Au cœur du Parc La Grange, à deux pas de la plage des Eaux-Vives, le Théâtre de l’Orangerie est l’un des lieux estivaux incontournables à Genève. Son directeur, Andrea Novicov, a décidé d’en faire un lieu « permaculturel », c’est-à-dire dédié à la culture et au lien sous diverses formes. On peut donc autant y aller pour découvrir la carte 100% végétale de la buvette, déambuler dans le potager, écouter un concert, regarder un spectacle, admirer des œuvres d’art, faire du yoga ou juste lire au soleil.

La saison théâtrale s’est ouverte hier avec une création de Sandra Amodio : La Tempête de William Shakespeare, écrite en pleine pandémie de peste. Pour le moment, sept spectacles sont agendés d’ici fin septembre, dont deux pièces qui auraient dû être jouées au Festival d’Avignon et un partenariat avec le Festival de la Bâtie. En parallèle au « théâtre en soirée », cinq spectacles jeune public sont annoncés, accompagnés pour certains d’ateliers. Cet été, le TO sera aussi musical mais privilégie les concerts aux DJs sets. La programmation s’étoffera au fil de l’été, mais on peut déjà noter que Bandit Voyage y jouera le 16 juillet et Gaspard Sommer et Melissa Bon le 29 août !

Toutes les infos sont à retrouver sur le site du théâtre et pour être sûr·e de pouvoir entrer, les réservations sont encouragées !

Le choix de Clément

Le réouverture du lieu culturel « La Fonte »

Crédits : La Fonte

C’était il y a déjà deux semaines que l’espace « La Fonte » a ouvert à nouveau ses portes au public dans le cadre de sa soirée de réouverture. Le lieu, situé à Carouge, est géré par un collectif composé de six membres aux profils variés (artistes, designers, architectes et actrices culturelles) et accueille un·e artiste pour une durée de deux à quatre semaines. Cette période de résidence se conclut traditionnellement par un événement tel qu’une exposition ou une performance.

Actuellement, le travail de la sculptrice Aline Morvan et des illustrateur.trice.s Elorri Charriton, Benoit Ecoiffier et Wendy Gaze sont à l’honneur à La Fonte avec l’exposition « Avez-vous de la terre sur les mains ? ». L’exposition est visible seulement jusqu’à demain mais pas de panique, tu auras tout le loisir d’assister à d’autres événements à La Fonte durant cet été ! Pour cela, rendez-vous sur leur page Instagram ou Facebook.

Le choix de Lisa

16’127 – Une exposition indispensable pour le devoir de mémoire

Crédits : Clément Bourdin

Depuis le 26 juin et jusqu’au 16 août, l’allée centrale du Parc des Bastions se fait l’hôte du projet photographique qui rend compte de la situation de précarité qu’a vécu – et continue de vivre – une partie de la population genevoise depuis la crise sanitaire.

Les images de la longue file qui s’étendait parfois sur des kilomètres feront sans doute partie de celles que nous retiendrons durant de nombreuses années. Afin de prolonger ce devoir de mémoire, plusieurs photographes
ont mis sur pied en à peine quelques semaines l’exposition 16’127 – soit le nombre total de colis alimentaires distribués. Cette dernière permet de mettre en lumière une population que nous n’avions pas voulu voir jusqu’à ce que la pandémie de coronavirus nous rappelle à l’ordre.

Représentant aussi bien le travail des bénévoles que les bénéficiaires de cette aide, 16’127 s’inscrit comme un rendez-vous marquant de cet été, qui ne ressemble décidément à aucun autre.

Le choix de Juliette

Des aubes musicales qui résistent

Impossible de ne pas faire un arrêt aux Bains des Paquis cet été. Quand bien même les conditions restent particulières, les Bains ont oeuvré pour que vos réveils se fassent tout en douceur chaque matin, du 1er au 23 août. Les aubes musicales ont lieu entre 6h et 7h et même si le programme a été quelque peu réduit on ne peut que se réjouir de la programmation quasi totalement made in Suisse avec de nombreux genevois répondant à l’appel. 

Parmi les genres qui se confondent, chacun·e y trouvera son compte. Comme à leurs habitudes, les aubes ne lésinent pas sur la programmation, aussi hétéroclite que ses auditeurs. Les organisateurs proposent cet été des réveils qui passeront de musiques traditionnelles revisitées au folk, à la pop ou encore au jazz et à des styles plus rétro et ce, toujours dans le cadre si exceptionnel que nous connaissons. 

Pour plus d’informations sur la programmation rendez-vous sur https://lesaubes.ch.

Le choix de Nolan

La Bretelle propose un F’Estivale alléchant

Au rang des bars qui se mobilisent pour permettre à leurs habitués – ou moins habitués – de passer un été riche en découvertes culturelles, La Bretelle figure en bonne place. Le lieu associatif situé dans le quartier de Saint-Gervais propose en effet tout le long de cette saison particulière son F’Estivale, une série d’événements qui se dérouleront en son sein. Au programme : lectures, soirées karaoké, performances et concerts.

Parmi toutes les propositions du bar, on ne loupera pas Parking de Nuit, une errance poétique qui promet, ainsi que le concert de l’Effet Philémon, qui nous déhanchera au rythme de sonorités jazzy, afro et punk. Car oui, quoi de mieux que de savourer une bonne bière ou un croque-monsieur maison tout en découvrant des artistes locaux qui, à coup sûr, vont égayer comme il se doit nos douces soirées estivales ? Les différents événements du F’Estivale sont proposés en général le soir du jeudi au dimanche, et ce jusqu’au 13 septembre !

Le choix de Meryl

« Backyard Sessions » pour vibrer vinyle à l’Espace Culturel des Saules

L’Espace Culturel des Saules sur les bords du Rhône n’est plus à présenter, c’est une réelle pépinière de talents artistiques bercée par une vision participative ! Le tout est géré par la coopérative Ressources Urbaines qui a aménagé un espace dédié aux évènements au premier étage du bâtiment. Alors que ceux de « Soul2Soul » battaient leur plein depuis le mois de novembre 2019 – notamment avec Truckthomas – le Covid est venu couper court aux festivités.

Le soleil semble être revenu, et c’est la cour de l’espace qui est mise à profit chaque vendredi des mois de juillet et août pour un dj set de 17h à 22h. Une buvette est disponible afin de s’abreuver. Un joli prétexte pour apprécier un apéro tranquille au son de world music, d’afro ou de reggae. Car ce sont les vinyles qui sont mis à l’honneur lors de ces soirées, afin de célébrer le retour aux sources d’une musique organique !

Crédits : Gabriel Balagué

Pour les premières sessions qui ont eu lieu depuis fin juin, c’est Dr.Doca qui a proposé sa vision de la musique brésilienne et Mah Mood du célèbre disquaire Bongo Joe qui a passé ses disques boogie and soul !

L’entrée est libre, mais l’argent récolté à la buvette est réinjecté dans la coopérative qui espère rester sur pied encore un moment avant la démolition des lieux. Un cadre emblématique pour profiter de son été ensoleillé après une petite baignade dans le Rhône, par exemple…

Le choix de Sarah

Le C.A.R. bleu, pour une expédition à Genève

Dans un contexte d’annulations, entre festivals et voyages, l’association C.A.R. (Coordination Accueil et Renseignement) nous invite à repenser notre lien au tourisme et à la culture.

Crédits : Le C.A.R bleu

Cet été encore le C.A.R. bleu a posé ses roues et ouvert sa porte sur la rue piétonne du Mont-Blanc. À l’intérieur, des murs tapissés de cartes genevoises, entre rives du lac et cours du Rhône, des recoins pleins de papiers et prospectus, et derrière le comptoir des jeunes prêts à répondre à toutes les questions. Leur but ? Faire découvrir une Genève composée d’établissements et d’événements à petite échelle, pour une culture vivante et accessible à tout budget.

En plus d’une présence physique du mardi au dimanche de 10 à 20h, le C.A.R. est actif sur les réseaux sociaux. Au jour le jour, leur équipe déniche bons plans, spectacles, concerts, expositions et activités. Leur agenda est à consulter sur leur Instagram via leurs stories.

Le choix de Julie

Cet été, c’est concerts !

Vous pensiez que les concerts allaient être absents de votre été ? La ville de Genève a pensé à vous ! Une cinquantaine de lives rythmeront divers endroits de la cité de Calvin. Du 6 juillet au 28 août, l’Alhambra, la cour du Musée d’art et d’histoire mais aussi les pelouses du Jardin botanique remplaceront le festival Musiques en été, habituellement présent au Parc La Grange.

À situation exceptionnelle, proposition culturelle exceptionnelle : ces concerts promettent de jolies découvertes avec une ambiance plus intimiste, et le tout, gratuitement ! Vous pourrez y (re)découvrir le groupe L’Eclair, le crew de Wolfgang ou encore une soirée dédiée au label Cheptel Records. Une programmation qui souhaite soutenir la scène artistique locale et qui complète l’appel à projets lancé par le Département de la culture et de la transition numérique.
La réservation est obligatoire et les différents concerts se remplissent rapidement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.