Culturavirus! #1 La sélection spéciale confinement d’EPIC

L’heure est grave pour la culture. Comme nous le rappelions dans notre récent édito, le secteur culturel ainsi que les acteurs qui le font vivre ont subi de plein fouet les décisions politiques relatives au coronavirus. Sans concert, festival, exposition, spectacle, répétition, ou encore projection, le monde culturel se voit privé de la majeure partie de son activité. Fort heureusement, grâce à la magie d’internet, la culture se réinvente vite et souvent de manière assez étonnante. Pour célébrer notre culture 3.0, EPIC a décidé de lancer une série d’articles consacrés à différentes initiatives culturelles qui fleurissent ci et là afin de faire rayonner le patrimoine artistique de notre chère Suisse romande… le tout depuis chez soi.

Dans ce premier volet, EPIC te propose la classique mais pas des moindres sélection. Tu ne sais pas toujours quoi te mettre sous la dent, et encore moins au niveau local ? Cet article est fait pour toi. Il s’agira aussi de découvrir de nouvelles pépites qui auraient pu te passer sous le nez avec notre rythme effréné d’antan. À tes yeux, oreilles !

Regarder

1- Le court-métrage « Anthony has died now » de Baptiste Jehan

Le projet hommage signé par l’artiste neuchâtelois est très personnel, puisqu’il a pour thème le décès de son parrain. « L’année 2020 avait tout son sens, car il est parti il y a pile 20 ans, à l’âge de 20 ans », raconte le réalisateur. Ce court-métrage est alors l’occasion de mettre des mots et des images sur ses souvenirs, le tout en liant les deux activités de Baptise, l’illustration et la vidéo.

« Anthony Has Died Now » a la particularité d’utiliser la cagoule comme objet hommage, « un moyen de ne pas mettre de visage et de laisser libre cours à son imagination, mais aussi de cacher les émotions », explique-t-il. À la fin du coronavirus, on espère pouvoir admirer la projection de son court-métrage lors d’une expo !

2- Le clip POWER/PLEIN TEMPS, de Abi2spee

Sorti le 25 février dernier, le clip du rappeur genevois est issu de son nouveau et cinquième projet « Rois des Rats », sorti sous le label Milfrancsuisse. Abi2spee est un rappeur genevois, membre du collectif CLR, et a notamment collaboré avec Jne Side et Yung Tarpei.

Pour ce projet vidéo artistique de plus de 6 minutes, l’artiste se met en scène en proposant sa musique planante oscillant entre rap francophone et r’n’b. Le réalisateur de Power/Plein Temps, Mero.Uno, a misé sur des couleurs très chaudes et une atmosphère sombre, mélancolique et évasive qui laisse apercevoir les quartiers de Genève de manière subtile.

3- Les productions cinémas d’ExitVoid

Le collectif genevois est composé de sept cinéastes indépendants et autodidactes qui amènent une nouvelle vague de réalisation dans la région. « Nos films sont très spontanés et s’éloignent de la démarche classique de la création d’un film », explique Emral. Leur série de courts et longs métrages propose une esthétique plutôt dark et légèrement retro, imprégnée des codes d’un cinéma aux inspirations multiples et propres à chacun, comme, entre autres, le cinéma asiatique, slave ou américain. On se plonge volontiers dans leur projet intitulé Mikael, au scénario et aux dialogues très épurés.

Lire

1- Les témoignages-illustrés du compte Instagram C_O_R_P_S

Avec C_O_R_P_S, l’artiste basée à Bienne Vulpo Vulpo propose une collection de témoignages – anonymes ou non – de personnes questionnées sur leur rapport au corps, qu’elle prend le soin d’illustrer. Cette démarche a pour but de briser les complexes, les tabous, et de célébrer la diversité de nos corps.

En ce moment, des témoignages plus courts, sous forme de tips sont proposés sur son compte : « avec cette période un peu étrange que nous sommes en train de vivre, je me suis dit que ça serait chouette de voir aussi quels sont les petits gestes que chacun entreprend pour entretenir une certaine sérénité de son corps », explique-t-elle. Alors si l’envie te prend d’y participer, n’hésite pas !

2- Et à la fois je savais que je n’étais pas magnifique de Jon Monnard

Amazon.fr - Et à la fois je savais que je n'étais pas magnifique ...

Alors que nous attendons avec impatience son nouveau projet, l’auteur fribourgeois propose gratuitement son premier roman en version numérique. Et à la fois je savais que je nétais pas magnifique est paru aux Editions de l’Age d’Homme, et a été préfacé par Philippe Besson. C’est une histoire qui nous plonge dans l’univers de la mode, un monde de luxure, sous fond de crise existentielle.

Pour se le procurer, il suffit d’écrire à l’auteur.

3- Chez Soi, de Mona Chollet

En cette période étrange mais propice à la lecture sur canapé, les maisons d’édition proposent peu à peu de découvrir leurs catalogues, et ce gratuitement. C’est le cas des Editions La Découverte basées à Paris, qui ont publié la genevoise Mona Chollet et son roman Chez Soi : une odyssée de l’espace domestique. Le titre est accrocheur et apparaît être plus que jamais approprié à notre situation de confinement. Le livre est disponible en version numérique.

Écouter

1- Stracciatella, de Psycho Weazel

Stracciatella est l’un des deux nouveaux morceaux du duo électronique neuchâtelois Psycho Weazel, qui ont déjà bien tournoyé dans les clubs de Suisse romande comme à l’Audio. Les deux amis ont déjà eu l’opportunité d’être représentés sous des labels internationaux et prestigieux, à l’instar du label les Yeux Orange.  Leurs dernières productions sorties ce vendredi 27 mars sont signées cette fois sous le label Argent Sale, basé entre Genève et Lyon.

De quoi se mettre sous la dent des sonorités groovy, tout en paradoxe car légères mais puissantes. On sera alors transporté dans une rave virtuelle des plus délicieuses, avec un crescendo d’intensité tout à fait appréciable à l’heure actuelle !

2- Radio40, la webradio lausannoise

Elle est l’un des nouveaux-nés issus du confinement. Radio40, est une nouvelle radio en ligne basée à Lausanne qui propose un panel de propositions sonores varié et surprenant. « On peut y proposer de la musique, des discussions, des lectures mais aussi des formes sonores de projet ». On l’écoute à toute heure de la journée les projets et artistes qui ne peuvent se produire « pour de vrai », Covid-19 oblige. On y retrouve notamment des mixes de Ven3mo, Miss Sheitana ou encore DJ Clope du label fribourgeois Strecke.

3- GREY, de Lazyliffe

C’est le nouvel EP de Lazyylife, du collectif Ozadya. Il dessine des sonorités particulièrement dansantes et punchy, à l’instar de ses sets endiablés à travers les clubs genevois que l’artiste proposait lorsque cela était encore possible !

Cette fois, Lazzylife s’est dirigé vers une musique plus électronique, très housy-brute, pour un retour aux sources très organique. L’artiste avait aussi frappé fort avec son morceau produit pour la compilation Feu au Lac du label Brainwaves.

Et enfin… participer !

Cette période offre aussi l’occasion de mettre la main à la patte de la culture ! La playlist collaborative du Rez-Usine en appelle à tes sens de digger·euse invétéré·e ! Pour participer, il suffit d’envoyer les liens YouTube de tes trois sons préférés par message privé à l’équipe ! La playlist sera publiée samedi mais restera évolutive tout au long du confinement « comme une mémoire de nos humeurs », assure la team du Rez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.