EPIC soutient ta culture locale : la lutte continue !

Cela fait désormais deux mois que les restrictions sanitaires pèsent sur la culture. Dès le début, EPIC-Magazine a lancé plusieurs projets afin d’apporter son soutien au cocon artistique local, et la série d’articles Culturavirus! en fait partie. Elle a présenté entre autres les situations des lieux, des artistes, ou encore des impulsions créatives qui ont fleuri ici et là. Pour mettre le point final à ces thématiques, l’équipe a décidé de faire un point sur la situation avec un nouvel éditorial.

Ça y est ! Le déconfinement est amorcé, mais le chemin est encore long pour la culture romande ! Alors que les bars ont timidement rouvert leurs portes, les lieux culturels qui abritent spectacles, concerts et soirées clubs sont toujours dans l’attente… et l’inquiétude s’intensifie. Pour ne pas sombrer dans la négativité, des initiatives solidaires sont en train de se mettre en place afin d’accompagner la remise en route progressive des espaces d’expression et de fête.

À travers son initiative, le collectif culturel genevois Kalvinstation a voulu fédérer les artistes, les scénographes ou encore les associations afin de penser à l’après. After Coronavirus appelle ainsi à rejoindre le mouvement solidaire, en imaginant des soirées organisées en commun.

Si tout reste encore à définir, comme les dates et les lieux précis, le collectif attend qu’un maximum d’acteur.trice.s culturel.le.s répondent présent.e.s. EPIC-Magazine s’est évidemment engagé à faire partie du mouvement, tout comme le Terreau, Foound, Le Ski Club, ou Maison Sauvage. Le premier évènement lancé par l’initiative s’intitule Digital Klub @Zoom, orchestré par des dj.ette.s romand.e.s comme Rolv.K ou Anita Kirppis dans un club virtuel.

Le Grand Conseil de la Nuit, l’association porte-parole de la vie nocturne genevoise, a également donné une nouvelle impulsion au partage et à la mise en avant des clubs de la région. Avec #reveillonslanuit, l’association souhaite apporter de nouvelles mesures pour ouvrir progressivement leurs portes et ainsi proposer à nouveau une offre aux noctambules. EPIC apporte tout son soutien aux clubs, bars, salles de concert et de spectacle, « parce que le jour ne nous a jamais suffi ».

Et les lieux ne sont pas les seuls à avoir besoin d’aide. Même si le travail semble progressivement reprendre, la situation des artistes n’a cessé de se déteriorer en temps de pandémie. L’heure est donc, encore et plus que jamais à la solidarité : allez au musée, achetez des illustrations, des albums digitaux ou physiques, des livres… Faites vous tatouer maintenant que les salons ont rouvert. Sinon, soutenez les acteur.trice.s culturel.le.s à travers les cagnottes PayPal ! EPIC soutient la consommation culturelle locale, la proximité et l’entraide ! Et vous, rejoindrez-vous le mouvement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.